Préparation du terrain : le terrassement

La première étape de l’installation de nos yourtes (une yourte d’habitation+une yourte « garage ») sera le terrassement. Il s’agit de décaper quelques centimètres de terre et de remplir avec du gravier tassé et drainé. Il faut aussi creuser : la tranchée d’arrivée des réseaux (eau, électricité, et télécoms), celle d’évacuation des eaux usées (qui vont vers un assainissement non collectif de phytoépuration dans notre cas) et enfin celle qui accueillera le câble de mise à la terre.

Ensuite, il faut mettre en place les plots sur lesquels viendront se poser les éléments du plancher. Nous avons fait le choix des parpaings (plutôt que de couler des plots en béton) qui peuvent ainsi être réutilisés après un éventuel démontage des yourtes. La contrainte, c’est de réussir à mettre les parpaings de niveau les uns par rapport aux autres afin d’éviter les mauvaises surprises lors du chantier de montage des yourtes. Nous avons utilisé un niveau à eau électronique (merci Dominique  ) pour être le plus précis possible.

Ci-dessous, le plan général pour expliquer le projet à notre terrassier, Xavier Legendre qui a fait un travail irréprochable pendant les 3 jours de chantier. C’est important d’avoir quelqu’un qui sait conseiller, qui ose donner son avis et qui travaille vraiment professionnellement , nous avons eu cette chance.
Nous avons 2 granulométries. La première au centre (du 0-31.5) permet de faire un sol très stable et facile à tasser, la deuxième (du 11.2-22.4) plus drainante d’une largeur de 1 m autour des 2 yourtes permet l’infiltration des eaux de ruissellement dans les drains.

planUn chantier, ça se prépare, et quand on accueille pleins de copains, la signalétique, c’est important.
preparation-de-chantierAvant tout il faut acheter les fournitures pour tous les réseaux. N’oubliez rien car le jour du terrassement, il est trop tard pour aller faire les courses, le tracto c’est à l’heure et ça raque. En vrac, il faut penser aux  drains + manchons – au câble électrique + sa gaine – au tuyau PE – au câble ethernet + sa gaine – au câble de terre – aux tuyaux PVC + coudes, té de visites, colle – avertisseurs. Un bon rouleau de gros scotch sert toujours aussi.

matériaux-pour-les-réseauxEt c’est parti, d’abord on enlève la terre végétale.
début-du-terrassementPuis l’argile est mise de côté. Elle servira à faire les torchis prévus pour les cloisons intérieures de la yourte principale (qui jouera le rôle de masse thermique et d’isolant phonique).

ca-commence-a-prendre-formePremière tranchée : les réseaux.
premiere-trancheeEnsuite, le gravier du centre est amené en deux couches avec un passage de rouleau compresseur entre chaque couche afin de stabiliser au mieux le sol. On a une épaisseur d’environ 25 cm tassé ce qui fait déjà un sacré volume de cailloux ! !

début-de-remplissage-avec-du-0-31.5On dispose ensuite les drains sur le pourtour des yourtes.
mise-en-place-des-drainsL’équipe de choc « rouleau compresseur » pour bien aplatir tout ça.

l'équipe-rouleau-compresseurPour le câble de mise à la terre, on fait un gros trou profond de 1,50 m dans lequel le câble est positionné en serpentin et sur plusieurs couches. On ajoute du charbon de bois pour favoriser la diffusion des courants électriques.

le-trou-pour-la-prise-de-terreEnfin, c’est le tour de la tranchée d’évacuation. Là aussi l’efficacité du terrassier est primordiale, car il faut une pente de 1 % minimum. Dans notre cas, nous avions très peu de marge de manœuvre. Les tuyaux sont ainsi peu profonds. Nous avons donc choisi des tuyaux CR4 beaucoup plus résistants pour permettre à des véhicules lourds de passer tout de même sans les casser.

tranchée-dévacuation-des-eaux-uséesUne fois le chantier terrassement terminé, la dernière étape avant le montage proprement dit, c’est de mettre en place les plots. Ci-dessous, l’arrivée des parpaings.

arrivée-des-parpaingsNous avons utilisé du sable tassé pour affiner très précisément les niveaux des plots. Plus le terrassier aura fait du bon boulot et plus c’est facile.

 mise-à-niveau-précise-avec-du-sablevérificationVoilà, ce n’est pas un travail compliqué, mais il faut faire preuve de patience. Heureusement avec du bon matériel pro, on avance vite he

pour-faire-du-bon-boulot-faut-du-matos

Ce contenu a été publié dans Habitat. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Préparation du terrain : le terrassement

  1. Papou dit :

    Que de découvertes ! Je n’avais pas vu ces rubriques ! C’est passionnant et très bien expliqué. Bravo et chapeau pour le boulot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *